- files

Elle ne peut pas me changer – Chris Cornell

[Verse 1]
Elle peut tout faire
Avoir tout ce qu’elle veut
Le pouvoir de changer ce qu’elle pense être faux
Mais que pourrait-elle me vouloir ? Yeah

[Pré-Chorus]
Attends, juste une minute ici
Je vois qu’elle essaie de me lire.
Soudain, je sais
[Chorus]
Elle va changer le monde
Elle va changer le monde
Elle va changer le monde
Mais elle ne peut pas me changer
Non, elle ne peut pas me changer

[Verset 2]
Elle a la lumière du jour à sa disposition
Elle donne à la nuit ses rêves, ouais
Elle peut découvrir ta peur la plus noire
Et te faire oublier que tu la ressens

[Pré-Chorus]
Mais attends, juste une minute de plus
Je vois qu’elle essaie de me libérer.
Soudain, je sais

[Chorus]
Elle va changer le monde
Elle va changer le monde
Elle va changer le monde
Mais elle ne peut pas me changer
Non, elle ne peut pas me changer

[Bridge]
Soudainement, je peux voir tout ce qui ne va pas chez moi, ouais.
Qu’est-ce que je peux faire ? Je suis la seule chose que j’ai vraiment.
[Pre-Chorus]
Mais attends, juste une minute ici
Je peux voir qu’elle essaie d’avoir besoin de moi.
Soudain, je sais

[Chorus]
Elle va changer le monde
Elle va changer le monde
Elle va changer le monde
Mais elle ne peut pas me changer
Non, elle ne peut pas me changer

Mais… qui est-elle ?

Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement.

Apocalypse 17 : 3 – 6

Interprétation

Elle = Babylone la Mystérieuse, le principe féminin corrompu, celui ou un humain fait les choses pour l’argent (même la médecine… Surtout la médicine !), mais elle est aussi le confort, le luxe et les privilèges des richesses, qui ont pour conséquence un enfermement causal dans la possession matérielle, celui où un humain est possédé par ce qu’il possède, celui où un humain change de son véritable être parce qu’il fait tout et n’importe quoi pour garder ce niveau de richesses, ou de l’augmenter encore plus. Tel est le danger dans lequel se trouvait Chris Cornell quand il a écrit cette chanson car il a connu la gloire et les richesses.

Le feux = La gloire, cette chose qui le consume au quotidien et qui le force à faire des choix parfois contrenature, finissant par le déformer complètement, le « bruler ». Il éteint ce feu avec l’eau, dans une sorte baptême. La symbolique christique est assez claire, le message aussi.

Elle ne pourra pas le changer !

Table des matières

Vous êtes notre indépendance
Autres articles
Autres Articles