- files

Γνῶθι σεαυτόν (Connais-toi toi-même) – Épisode 6


La Prière


La peur du serpent

Quand vous voyez un serpent, vous ne vous dites pas « ah, celui là n’est pas venimeux alors je n’ai pas peur », mais un sentiment de danger vous force à vous éloigner du serpent. C’est pareil pour les araignées et un tas d’autres exemples mais restons dans le cas du serpent pour une question de facilité. Il y a un mécanisme subconscient de protection qui vous force à réagir quand ce dernier détecte un danger potentiel.

Ce mécanisme inscrit dans notre ADN est assez basique et ne peut pas contenir des connaissances ou informations trop complexes (sauf si il est entraîné à le faire), donc pour simplifier la tache et rendre la réaction beaucoup plus rapide et efficace, le mécanisme en question ne cherche pas à comprendre si le serpent est venimeux ou pas. Il pousse simplement à une réaction rapide.

Ce mécanisme est à l’origine de certaines réactions ridicules quand nous sommes confrontés aux insectes, même si ces derniers sont des centaines de fois plus petits et ne représentent en aucun cas un danger pour nous.

Ce mécanisme subconscient de survie est extrêmement puissant et doit être compris au mieux possible car concrètement, c’est le mécanisme qui filtre les informations subconsciemment, comme une paire de lunettes de soleil, qui change la couleur de la lumière.

L’instinct

Vidéo Source : D’où vient l’instinct ?

Ce mécanisme fait partie d’une série de mécanismes de survie de l’individu et de l’espèce, qui s’appel l’instinct… mais qu’est-ce que l’instinct ?

Donc l’instinct est une sorte de programme qui est codé dans l’ADN d’une espèce, afin de protéger l’individu de sa disparition, mais aussi pour protéger la disparition de l’espèce. L’instinct peut contrôler plusieurs aspects de l’existence d’un être vivant. Voici un exemple très intéressant qui montre la complexité de cet instinct.

L’instinct, un programme piratable ?

L’instinct est donc une attitude subconsciente qui régit certains de nos comportements dans X ou Y situation. L’aspect subconscient est important à prendre en compte, surtout pour la suite.

Selon les spécialistes, l’instinct d’une espèce est contenue dans son ADN, qui est un code génétique très complexe. Les espèces évoluent pour s’adapter à leurs environnements, cela veut dire que le code génétique évolue également, reprogrammant constamment l’instinct, afin que ce dernier soit optimisé pour protéger l’individu de « lui-même » et de son environnement par rapport à des périodes longues.

CRISPR Cas9

Mais si l’instinct est inscrit sur l’ADN, que se passerait-il si nous pouvions programmer l’ADN humain ? Il est temps de parler de CRISPR Cas9.

Mais l’intervention sur le code ADN n’est qu’une partie du piratage de l’instinct. Nous pouvons aussi former l’instinct d’un être vivant en modifiant la structure psychologique de son être sur plusieurs générations.

C’est la raison pour laquelle c’est extrêmement important que tu apprennes à te connaître toi même, et si tu penses que tu te connais, c’est que tu n’as même pas essayé. Ceux qui essayent, savent que c’est un travail de tout une vie qui passe par des observations conscientes de nos comportements inconscients. Cela demande une conscience aiguisée comme une épée en acier de damas…

Γνῶθι σεαυτόν

Il existe de nombreux textes qui aident l’humain dans l’exploration de soi-même mais aucun ne contient une complexité équivalente à celle de la Bible et des textes apocryphes qui l’accompagnent. Pour moi (Leonardo), la Bible dans son ensemble (de Énoch à l’Apocalypse de Saint Jean + quelques différentes études + manuscrits de la mer morte…) c’est pour l’Homme ce que le solfège est pour la musique. Un exemple simple est dans Genèse, quand l’auteur aborde le pêché originel. Il y a tellement à dire sur ce passage…

Pendant la lecture des versets ci-dessous, essayons de garder en tête cette idée d’un Créateur qui se manifeste via une Loi cosmique et la Conscience Universelle (Sans commencement, Dieu crée). Dans le texte ci-dessous, Adam et Eve font un choix et la suite, c’est une conséquence de leur choix, pas d’une envie divine de les punir.

La tentation

Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l’Eternel Dieu avait faits. Il dit à la femme: Dieu a-t-il réellement dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin? La femme répondit au serpent: Nous mangeons du fruit des arbres du jardin. Mais quant au fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: Vous n’en mangerez point et vous n’y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea. Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent, ils connurent qu’ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures.

Genèse 3 : 1 – 7

L’incapacité d’assumer la responsabilité

Alors ils entendirent la voix de l’Eternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l’homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l’Eternel Dieu, au milieu des arbres du jardin. Mais l’Eternel Dieu appela l’homme, et lui dit: Où es-tu? Il répondit: J’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché. Et l’Eternel Dieu dit: Qui t’a appris que tu es nu? Est-ce que tu as mangé de l’arbre dont je t’avais défendu de manger? L’homme répondit: La femme que tu as mise auprès de moi m’a donné de l’arbre, et j’en ai mangé. Et l’Eternel Dieu dit à la femme: Pourquoi as-tu fait cela? La femme répondit: Le serpent m’a séduite, et j’en ai mangé.

Genèse 3 : 8 – 13

Les conséquences désastreuses du pêché originel

L’Eternel Dieu dit au serpent: Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.
Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon.
Il dit à la femme: J’augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi.
Il dit à l’homme: Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l’arbre au sujet duquel je t’avais donné cet ordre: Tu n’en mangeras point! le sol sera maudit à cause de toi. C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie, il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l’herbe des champs.
C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière.
Adam donna à sa femme le nom d’Eve: car elle a été la mère de tous les vivants.
L’Eternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit.
L’Eternel Dieu dit: Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement. Et l’Eternel Dieu le chassa du jardin d’Eden, pour qu’il cultivât la terre, d’où il avait été pris. C’est ainsi qu’il chassa Adam; et il mit à l’orient du jardin d’Eden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie.

Genèse 3 : 14 – 24

Donc l’humain choisit une vie séparée de son créateur, loin de son véritable être, se rendant fragile faces aux forces des ténèbres. Il a voulu gouter le fruit du bien et du mal. De ce fait, il est confronté aux conséquences de son choix depuis la période de la chute, passant par des moments merveilleux de l’histoire, mais aussi des moments terriblement obscurs.

L’homme a voulu gouter une vie à travers les yeux de l’intelligence qui lui permettait de comprendre mais… cette intelligence a fini par le séduire, en lui faisant croire qu’elle peut lui apporter des solutions plus faciles et moins douloureuses pour faire face aux souffrances de la vie… C’est la chute de Lucifer, le roi de l’intellect et porteur de lumière.

Mais pourquoi un serpent ?

Le serpent est un être primitif, principalement dirigé par un instinct de survie. Ce dernier, place sa survie devant tout le reste. Les serpents ne sont pas des animaux sociaux, ils n’ont pas d’amis et ils ne sont pas nourriciers pour leurs petits.

Les serpents peuvent apprendre à  » reconnaître  » leurs propriétaires tant qu’ils les nourrissent, qu’ils aiment manger et qu’ils peuvent faire le lien entre l’individu qui les nourrit et la nourriture qu’ils reçoivent. C’est ce qu’on appelle le  » conditionnement classique « .

Les serpents associent leur propriétaire à quelque chose de positif, comme recevoir de la nourriture. Les serpents comptent sur leur sens aigu de l’odorat, dans l’acquisition de nourriture, pure et simple. Ils associent votre odeur à quelque chose de bon venant à leur rencontre ; cela ne signifie pas qu’ils reconnaissent leurs propriétaires au sens plein du terme.

Γνῶθι σεαυτόν – Les Origines

01 – Le Serpent et l’intention
02 – L’ondulation entre bien et mal
03 – Le Un et le deux en Paix

Source des vidéos ci-dessus : Le Symbole Caché Révélé par PYTHAGORE : Le Secret de la Connaissance du Bien et du Mal !

Qu’y a-t-il après le serpent ?

La Bible parle de nombreuses fois de bêtes. Les mammifères ont des caractéristiques différentes des serpents. Cela est du principalement au fait qu’ils portent leurs enfants dans leur ventre et doivent les élever pendant un temps après leur naissance, contrairement aux reptiles qui font des œufs qu’ils abandonnent toute de suite après. Les « bêtes » ont des emmottions et sentiments, ils peuvent vivre dans des sociétés avec des structures hiérarchiques, et peuvent avoir des relations complexes. Cela dit, une « bête » n’est pas consciente de son libre arbitre et suit toujours son instinct, ou agit sous l’effet des sentiments ou émotions. Cela rend l’animal manipulable et c’est aussi la raison pour laquelle l’humain arrive à dresser même les lions. Cela dit, cela ne marche pas toujours…

Les 4 bêtes de la vision de Daniel.

Et quatre grands animaux sortirent de la mer, différents l’un de l’autre. Le premier était semblable à un lion, et avait des ailes d’aigles; je regardai, jusqu’au moment où ses ailes furent arrachées; il fut enlevé de terre et mis debout sur ses pieds comme un homme, et un coeur d’homme lui fut donné. Et voici, un second animal était semblable à un ours, et se tenait sur un côté; il avait trois côtes dans la gueule entre les dents, et on lui disait: Lève-toi, mange beaucoup de chair. Après cela je regardai, et voici, un autre était semblable à un léopard, et avait sur le dos quatre ailes comme un oiseau; cet animal avait quatre têtes, et la domination lui fut donnée. Après cela, je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, il y avait un quatrième animal, terrible, épouvantable et extraordinairement fort; il avait de grandes dents de fer, il mangeait, brisait, et il foulait aux pieds ce qui restait; il était différent de tous les animaux précédents, et il avait dix cornes.

Daniel 7 : 3 – 7

Et qu’y a-t-il après la bête ?…

Pour plus de détails, veuillez attendre les prochains épisodes…

Table des matières

Vous êtes notre indépendance
Autres articles
Autres Articles